Des efforts intenses, comme ceux de la musculation avec des poids, des sprints, des sauts, etc. Et si le sport n'est pas votre tasse de thésachez qu'il existe quelques astuces futées pour remplacer une heure de running. Ajouter aux favoris UnitoneVector - iStock.

Envoyer par e-mail. Adresse e-mail. Je certifie ne pas envoyer d'e-mail indésirable. Dernières News. Lumbago, j'en ai plein le dos!

Zoom sur les accessoires fitness pour se muscler sans se blesser. Le massage, déjà cité précédemment, sera un atout pour votre silhouette. Téléchargez immédiatement mon guide pour connaitre :. Vos données restent confidentielles. Les hormones sont-elles responsables de votre résistance à la perte de poids? Vous avez tout essayé pour perdre du poids mais rien ne marche! Les hormones féminines : les oestrogènes et la progestérone participent à votre équilibre hormonal Les oestrogènes sont des hormones sexuelles féminines combinées à la progestérone dans un équilibre subtile et très fragile.

D'après le Dr Sara Gottfried, ce dérèglement de l'insuline est une cause de prise de poids et d'addiction au sucre.

Un cercle vicieux. A ne pas prendre à la légère car cela peut précéder un diabète. L'effet sur la silhouette : "Le stockage se fait principalement au niveau du bas du ventre, autour du nombril, de façon assez proéminente vers l'avant", observe Valérie Espinasse. En limitant sa consommation de sucres. C'est le moment de pister les aliments à index glycémique IG faible, c'est-à-dire qui augmentent lentement le taux de sucre dans le sang et permettent à l'insuline de faire son boulot correctement.

Un IG supérieur à 70 est dit élevé ; compris entre 55 et 70, il est dit modéré ; et inférieur à 55, il est bas", rappelle Olivier Courtin-Clarins, auteur de Belle dans mon assiette Le Cherche-Midi.

Perte de poids méthode hormonale

Avec l'aide des probiotques. Plusieurs études ont montré qu'une flore équilibrée avait un impact positif sur la glycémie et favorisait la perte de poids", conseille Valérie Espinasse.

Son fonctionnement : c'est une hormone qui donne de l'énergie. C'est pourquoi on en synthétise un maximum le matin. Comme toujours, c'est l'excès qui nuit. Et cet excès vient du stress.

A la base, le processus était censé nous donner un gros coup de boost pour réagir efficacement en situation de stress. Le problème, c'est qu'avec la chronicité des tensions quotidiennes, on se retrouve constamment avec un taux de cortisol élevé, ce qui provoque des cascades d'effets indésirables, notamment une élévation de la glycémie et un plus fort stockage sous forme de gras.

Le cortisol fait également baisser le taux de leptine, cette hormone qui régule la faim.

Résultat, on mange plus. L'effet sur la silhouette : " Le stockage a lieu principalement au niveau du ventre, un ventre haut qui commence sous la poitrine. On remarque aussi souvent des excès de graisse au niveau du visage, du cou, des épaules et au-dessus des cervicales", souligne Valérie Espinasse.

En se faisant masser.

Comment appliquer l huile de ricin sur les cheveux smoky design

D'autre part, on fait baisser le niveau de stress", constate Martine de Richeville. Avec des compléments alimentaires. Le soir, on mise sur des plantes comme la valériane ou la passiflore pour favoriser un bon sommeil. Leur fonctionnement : ces hormones sexuelles sont combinées à la progestérone dans un équilibre fragile.

Lorsqu'il se rompt, que ce soit en période prémenstruelle, en raison de la prise de pilule, d'un dérèglement hormonal, de la ménopause - avant ou pendant - cela se répercute sur le métabolisme.